26-01-21   |   Par HUMANIPEDIE

Différents types de puits

Humanipedie - Dernière mise à jour : 03-03-24 

Les différents types de puits et de forages

L’eau, cet or bleu, est un élément indispensable dans tous les domaines de notre vie. Il est essentiel pour notre santé et notre sécurité. L’eau joue directement et indirectement sur plusieurs aspects de notre vie quotidienne. De manière globale, il nous permet de vivre dans un environnement sain.

Dans nos pays, l’accès à l’eau potable n’est plus un problème. Cependant, dans de nombreuses contrées, l’accessibilité à une eau saine est menée d’embûches. Heureusement, nous pouvons agir et faciliter la vie à ces personnes qui nécessitent une aide.

Notre association propose plusieurs projets eau. Ci-dessous, vous trouverez une brève explication des différents puits possible de financer.

Forage à pompe manuelle ou électrique

Le forage à pompe manuelle est creusé à une profondeur de 15 à 25 mètres dans un sol relativement meuble dans la nappe phréatique peu profonde. Il suffira aux familles de pomper manuellement afin d’obtenir une eau propre à la consommation.


Le forage à pompe électrique est un projet similaire au forage à pompe manuelle, sauf qu’il est muni d’une pompe électrique, ce qui permet à la famille de leur offrir un meilleur confort de vie en leur permettant d’arroser leur culture plus facilement

Nombre de bénéficiaires : 3 à 6 familles

Durée de vie : 3 à 5 ans

Le forage profond

Le forage profond est réalisé dans des régions rocheuses où l’eau est plus rare et donc il est nécessaire de creuser plus profondément dans la terre (60 à 100 mètres) à l’aide de technique plus coûteuse. L’eau du forage est plus pure. Souvent réalisé dans des grands villages aux abords des mosquées, ce genre de forage facilite la vie à de nombreux individus.

Nombre de bénéficiaires : une centaine de personnes (au Cambodge) et un village de 300 à 600 personnes (au Burkina Faso)

Durée de vie : plusieurs décennies

Réhabilitation de forage

La réhabilitation des forages consiste à réparer des puits qui sont hors d’usage. De ce fait, les habitants qui avaient la chance de bénéficier d’un forage proche de leur village se trouvent ainsi dépourvus de cette installation, ce qui les obligent à marcher plusieurs kilomètres pour avoir accès à autre forage.

Nombre de bénéficiaires : 1500 à 3000 personnes

Durée de vie : plusieurs décennies

Puits traditionnels

Le puits traditionnel ou le puits simple est creusé à l’aide d’une pelle ou d’une pioche. Il s’agit de la technique la moins chère mais qui nécessite le plus de travail.

Pour faciliter le creusage, le sol doit être suffisamment meuble et la nappe phréatique peu profonde. La profondeur des puits est située entre 20 et 40 mètres.

Nombre de bénéficiaires : Un village de 300 à 600 personnes

Durée de vie : plusieurs décennies

Châteaux d’eau

Le château d’eau est une structure adaptée aux zones rurales, où une forte population est concentrée. Grâce à un forage réalisé en profondeur alimenté en électricité, le château d’eau puise l’eau et la stock dans un réservoir ce qui permettra à des milliers de personnes d’avoir plus facilement accès à l’eau potable.

Nombre de bénéficiaires : 3000 à 10000 personnes

Durée de vie : plusieurs décennies

Variation de prix ?

Les prix des projets dépendent du pays et de la profondeur. Aux plus les difficultés à obtenir de l’eau sont grandes, aux plus les projets seront forés ou creusés plus profondément et au plus le prix sera élevé.

Les forages sont-ils meilleurs que les puits traditionnels?

Pour répondre à cette question, il faut tenir compte de beaucoup d’éléments : la qualité du sol, le lieu où le projet sera réalisé et du village qui sera approvisionné.

Les deux types de projets ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Le puits traditionnel revient moins cher donc il est possible d’en réaliser plus. Ainsi chaque village aurait son propre puits. Certains villageois préfèrent les puits traditionnels car ils peuvent puiser l’eau à plusieurs et en même temps.

Certains villages sont difficiles d’accès, les routes ne sont pas toujours praticables. Avec ce type de projet, il n’est pas nécessaire de recourir à un camion de forage. De ce fait, sans cette intervention, certains villages n’auraient aucune source en eau potable.

Le puits traditionnel est creusé entre 25 à 45 mètres dans la nappe phréatique libre ou dites superficielle. Durant les saisons de pluies, l’eau s’infiltre dans les sols et l’eau est abondante. Cependant, lors de saisons sèches les puits peuvent s’assécher par manque de précipitations si la demande en eau est supérieure à l’offre. Malgré cela, des puits traditionnels peuvent avoir une durée de vie de plus de 40 ans.

Concernant les forages, l’eau est de meilleure qualité car celle-ci est filtrée par la roche. De plus, les forages sont creusés à une profondeur de 100 mètres. Ceux-ci peuvent aider une plus grande population mais le coût est très élevé. Une logistique plus élaborée est nécessaire. Ce type de projet peut durée plusieurs décennies et est réhabilité afin de toujours garantir l’eau de bonne qualité et en suffisance.